1. Toccata en ré mineur « dorienne » BWV 538 - J.S. Bach (1685-1750)    François Lombard

François Lombard est Titulaire du grand orgue de l’église St Pierre de Calais et professeur à l’école intercommunale de musique d’Hondschoote. Il nous propose de commencer ce concert par une œuvre de JS BACH : la toccata en ré mineur  dite dorienne car écrite en référence au mode dorien de la tradition grégorienne

2. Ave Maria - Franz Liszt (1811-1886) Chorale Josquin des Prés sous la direction de Xavier Fournier -     François Lombard

La chorale Josquin des Près est le chœur du second degré du conservatoire de Dunkerque. Composé d’une quarantaine de choriste elle est dirigée par Xavier Fournier qui est également professeur de chant et de technique vocale. Elle nous interprète ce soir un Ave Maria de Franz Liszt accompagné à l’orgue par François Lombard

3. Hymne au Soleil - Indes galantes - Jean-Philippe Rameau (1683-1764)

Direction : Xavier Fournier    

Didier Houque - Chœur de chambre du conservatoire de Dunkerque - Chorale Josquin des Prés - François Lombard

 

Le chœur de Chambre du conservatoire de Dunkerque est sous la direction artistique de Pascale Meesemaecker et Thomas Malet il se joint à la chorale Josquin des près pour nous interpréter l’hymne au soleil de l’opéra-ballet des Indes Galantes composé par Jean-Philippe Rameau. En soliste, toujours fidèle à nos concerts depuis 2003 : Didier Houque 

4. Romance en Sol - Johan Svendsen (1840-1911) - Misa Kakumoto, Laurent Houque

En 2003 Laurent Houque acceptait de venir jouer au concert des amis de l’orgue de Malo, il n’avait même pas 18 ans. Histoire de 12 années de fidélité aux amis de l’orgue.. !!! Aujourd’hui nous aurons la grande joie de l’entendre à nouveau nous interpréter une romance en sol de Johan Svendsen, compositeur Norvégien. Depuis quelques années Laurent joue en duo avec Misa Kakumoto qui tiendra ce soir à cette occasion les claviers de notre orgue 

La surprise !!

5. Naïades - extrait de la 4ème suite - Louis Vierne (1870-1937) - François Lombard

244 nouveaux tuyaux à la partie supérieure de notre orgue. Nous avons maintenant à Malo un instrument de 2500 tuyaux

244 nouveaux tuyaux pour 4 jeux ou plus simplement 4 types de sonorités différentes. Le nom de ces quatre jeux

Cor de nuit 8’

Gemshorn 8’

Flûte conique 4’

Nasard 2 2/3

François Lombard nous invite à découvrir les sonorités de trois jeux joués ensemble : cor de nuit, flûte conique et nasard et il a choisi une mélodie écrite selon le principe de la fileuse et qui représente  l’ondulation de nymphes aquatiques au bord de l’eau….il nous interprète maintenant les Naïades de Louis Vierne

6. Se pieta di me non senti, guisto ciel - G.F. Haendel (1685-1759)    Marie et François Lombard

Marie Lombard est une passionnée de musique et de chant, elle n’a que 17ans et envisage une carrière professionnelle. Sa voix est surprenante. Elève au conservatoire de Calais elle vient ce soir nous interpréter Se pieta di me non senti, guisto ciel - G.F. Haendel

Elle est accompagnée à l’orgue par son père

7. Premier mouvement du Concerto en Ut Majeur Francesco Manfredini (1684-1762) 3’ Nina Dallot, Rudy Moercant, Maxence Moercant,

François Lombard

 

Rudy Moercant est trompette solo de l’orchestre symphonique de Stavanger en Norvège, son frère Maxence est trombone solo de l’orchestre de l’opéra de Lyon et Ninat Dalot est étudiante en Master au conservatoire royal de Bruxelles. Accompagné par François Lombard ils nous interprètent le premier mouvement du concerto en Ut majeur de francesco Manfrédini, violoniste et compositeur italien du XVIIIème siécle.

 

244 nouveaux tuyaux

4 nouveaux jeux et trois pourront vous être présenté ce soir

Ce sont des tuyaux dit « A bouche » comme l’est une flûte douce

ou un sifflet de gendarme

Le cor de nuit

Le cor de nuit est un bourdon au son très doux, l’un des moins forts de l’orgue

La flûte conique de 4’

La flûte est également un jeu doux de taille large, c’est-à-dire le diamètre du tuyau est grand, conique quand la forme du tuyau est un cône

Le Nasard

Le nasard sonne à la quinte…quand vous jouez un do sur le clavier le son produit sera un sol. Le nom nasard vient de nez car on peut y entendre des sons de voyelles nasales. Il se joue avec d’autres jeux, par exemple le bourdon

Le troisième clavier de l’orgue de Malo n’avait jamais été construit, et ce projet date de 1959….  55 années plus tard il se réalise

Il a fallu installer le sommier au sommet de l’orgue (grosse caisse en bois avec tous les mécanismes qui porte les tuyaux), assurer le câblage et y installer les tuyaux qui sont harmonisés et accordés…quelques images explicatives……

8. Ode à la Lune - Opéra Antonín Léopold Dvořák (1841-1904) Pascale Meesemaecker, François Lombard

 

Après l’hymne au soleil de Rameau, Pascale Meesemaecker nous interprète maintenant une ode à la lune de DVORAK :

« Petite lune si haute dans le ciel

Ta lumière transperce le lointain

Tu vas de par le vaste monde

Tu vas jusque chez les humains …. »

9. Récit de nazard et caprice sur les grands jeux - L.N. Clérambault  (1676-1749)

 

 Louis Nicolas Clérambault fut organiste de St Sulpice à Paris. Il publie en 1710 le premier livre d’orgue. François Lombard en interprète un extrait de la suite du IIème ton pour vous faire entendre les nouveaux jeux de notre orgue : Récit de nazard et caprice sur les grands jeux 

10. Tantum ergo - Anton Bruckner (1824-1896) Chœur de chambre du conservatoire de Dunkerque

(dir. artistique Pascale Meesemaecker et Thomas Malet)

 

 Le chœur de chambre va nous interpréter un hymne au saint sacrement « Tantum ergo sacramentum » de DVORAK

11. Adagio du requiem - David Popper (1843-1913)  Nina Dallot, Rudy Moercant, Maxence Moercant, François Lombard  

 

Première mondiale à Dunkerque car vous entendrez maintenant une pièce écrite pour cordes par un compositeur violoncelliste originaire de bohême et adaptée pour nous ce soirpour cuivres  par Rudy, Maxence et Ninat : l’adagio du Requiem de David Popper

12. Litanies - Jehan Alain (1911-1940)    François Lombard

.

Le concert se termine par les célèbres LITANIES de Jehan Alain.

Issu d’une famille de musicien Jehan Alain fut un compositeur fécond mais malheureusement il mourût au champ d’honneur à l’âge de 29 ans. Dans les litanies il nous livre son âme angoissée dans une rage obsessionnelle.

 

Une bonne nouvelle, après cette pièce, nous vous invitons au verre de l’amitié pour rencontrer les concertistes salle Damas

 et si vous avez une petite faim n’hésitez pas à aller voir Thérèse Marie et Thérèse, vous pourrez leur acheter de délicieuses gaufres au profit de l’orgue et pour profiter pleinement des gaufres Jacques et Pascal vous proposent des CD de François Lombard .